CONSEIL EN ORGANISATION DE VOYAGES

Séjours sur-mesure, voyages à thème et écotourisme

Mr et Mme A, ont finalement choisi l'Asie Centrale comme nouvelle destination pour leur deuxième voyage avec l'Heure Vagabonde. Nous venons de recueillir leur récit de voyage. Voici une belle expérience qu'ils nous livrent avec humour !

recit voyage ouzbekistan kirghizistan 01

" Cela faisait quelques mois que nous voulions aller en Ethiopie et c'était au programme, mais quand Sophie Paumard nous a longuement parlé de l’OUZBEKISTAN d’où elle revenait, nous avons été conquis…

recit voyage ouzbekistan kirghizistan 02

Encore le genre de pays qui fait écarquiller les yeux quand tu l’annonces…
Mon mari : - Euh, c'est où exactement ? - Ce n’est pas en guerre en ce moment ?
La décision est prise assez tard avec, en plus, une extension vers le KIRGHIZISTAN tout à côté qui nous plaisait par sa spécificité touristique : randonnée équestre à travers d’immenses chaînes de montagnes. Logement en yourte. Super ! Nous avons juste eu le temps d'avoir des vols encore acceptables. Donc, pour ces 2 pays : circuit avec un guide et chauffeur.

Je détermine le circuit, le nombre de jours et Sophie et le réceptif se débrouillent pour broder autour en collant au budget. La Route de la Soie nous a toujours fait rêver et nous l'avons croisé à plusieurs reprises, en Italie et en Turquie. Vu le temps réduit, nous n’avons pas fait la partie montagneuse ou la mer d'Aral en Ouzbékistan.

Nous n’avons visité que les villes, c'est cette partie historique et architecturale qui nous intéressait. Le plus c’est que la vie n’est pas chère dans ces 2 pays. La nourriture Ouzbek a été une excellente surprise ! Nous avons mangé pas mal de soupes, des raviolis, des brochettes, des pâtes, le fameux « palov » (riz/bœuf /légumes) etc... C'était souvent bon et très bien présenté.

Ce qui nous a surpris, ce sont les dîners à la Vodka (plusieurs dizaines de marques à 3 € la bouteille environ) ! Pour un pays soi-disant musulman, ils boivent bien… On trouve facilement aussi de la bière, du vin. Ce n'est pas une démocratie, c'est sûr... mais les gens sont plutôt rassurés, quand ils voient leur situation économique (ce que nous a expliqué notre guide) ou les fous furieux dirigeant les pays alentours.

On était en plein ramadan mais ça ne s’est pas senti. Ils ne sont pas très pratiquants. Pas d’appel à la prière, rien !! Pas de problème non plus pour les vêtements féminins ! On peut tout mettre, tout passe : jupes, robes, short, débardeurs... Même dans les mosquées. Les femmes sont très féminines, beaucoup de couleur, les jeunes mariés sont reconnaissables par les vêtements de la jeune femme : paillettes, soie brochée, ça brille de partout de la tête au pied ! Enormément de femmes sans voiles.

Pour l’argent on avait l’impression d’être hyper riche, et empoté quand on achetait quelque chose, avec des liasses et des liasses de soums sur nous, le plus gros billet est de 1000 soums. Donc quand on a changé 100€ nous avons récupéré environ 300.000 soums et donc 3 liasses de 100 billets !

VOTRE SÉJOUR À LA CARTE EN OUZBÉKISTAN

ouzbekistanL'Heure Vagabonde construit votre voyage en Ouzbékistan.

Sophie Paumard, conseil en organisation de voyages sur-mesure hors des sentiers battus vous proposera, sur cette destination, un séjour à la carte en accord avec vos goûts et adapté à votre budget. 

Vous pourrez également ajouter des activités parmi nos séjours à thème pour mieux découvrir l'Ouzbékistan en immersion.

DÉCOUVRIR LA DESTINATION

Notre programme :

Départ Paris et arrivée le lendemain en vol direct d’Ouzbékistan Airlines (correct).

Tachkent :

La ville est nickel ! Nous le verrons partout et dans toutes les villes, c'est toujours propre. Les gens ne jettent rien par terre et c'est nettoyé tous les matins. Beaucoup d'espaces verts et de grandes avenues. Akmal, notre guide est très bien.

Visite du marché (le plus grand d’Asie Centrale parait-il) s'étale sur des hectares et le plus souvent il est couvert sous des halles (fruits secs, fruits, sucreries, viande et beaucoup de pain cuit dans des fours ronds où ils sont collés aux parois… Le plus dur c’est de les décoller !

Déjeuner dans la halle (ça nous arrange car il pleut) : Palov, brochettes, tripes, tous qu’ils mangent au quotidien. Sympa !

Le métro : plusieurs stations bien décorées, on ne peut malheureusement y prendre des photos. C'est un terrain militaire contrôlé par l'armée qui y est très présente, (il y a des abris antiatomiques parait-il), on n’a pas cherché les ennuis....

Décollage fin d’après-midi pour Ourguentch, 1h20 de vol. L'Airbus est neuf.
On est à quelques kilomètres de Khiva, Khiva : ville forteresse nommé ITCHAN KHALA : splendide, magnifique... Un véritable musée à ciel ouvert, magique ! et très très propre (on a vu une armée de balayeuses) avec son énorme minaret inachevé qui domine toute la ville intérieure au charme millénaire.

Multitude de medersas (universités musulmanes), mausolées, mosquées sur 2 km. On a adoré entre autres la mosquée JUMA : une forêt de 213 piliers en bois dont les plus anciens datent de 1.000 ans ! Les murailles des remparts entourant la ville sont énormes et couleur de déser… Quel écrin !

Partout sont installés des stands de souvenirs, à l'extérieur mais aussi à l'intérieur des monuments (artisanat du bois, tissus en coton ou soie, toques en fourrure…).

Hôtel Kosha Darvoza pour 2 nuits, petit hôtel de charme à 300 m des remparts de la ville, petit déjeuner copieux. Dîner au Biz Gumbaz. Puis nous prenons la route (80 km) vers Boukhara (nouvelle route en béton qui traverse une steppe aride). On fait le plein de gaz (richesse nationale), surprenant... 
Béton car le bitume ne résiste pas assez longtemps aux écarts affolants de températures avec du -20° en hiver et du +45° en été.

Boukhara :

ville musée très ancienne. Beaucoup de médersas, de bassins avec des sources souterraines, de magnifiques et imposants portails ornés de céramiques en mosaïques…

Beaucoup de bars, de restaurants et de stands d’artisanat qui présentent tous la même chose cependant : les mêmes tapis, foulards, bijoux ou céramiques.
On a vraiment aimé la citadelle de l’Ark et ses murailles, Po-I-Kalon avec sa mosquée, sa médersa et surtout son superbe minaret ! 48m de haut.
Un petit bijou c’est le Tchor Minor, c'était une école coranique avec 4 minarets dont il ne reste que l’entrée. Magnifique !

Près du parc, le mausolée de Ismail Samani était différent : il a été construit dans le style des origines (An 900 env.) de l'Ouzbékistan avec des géométries de briques cuites et du massif. Très beau. Les murs de 2m d'épaisseur ont résisté à tous les tremblements de terre sans une fissure.

Le long de certaines rues, il y avait encore des mûriers, souvenir de la Route de la Soie. Beaucoup d’ouzbeks font les touristes. Ils visitent, on les voit partout et c'est très agréable de ne pas être au milieu des groupes européens uniquement. On a même été réquisitionné pour les photos, on nous a abordé pour connaitre notre nationalité, on fait attraction.

Dîner au resto Chinor, en terrasse et au Badriddin. Sympa. Tout le monde est constamment en train de compter ses énormes de liasses de soums ! Massage pour moi dans un hammam traditionnel datant du 16eme siècle à 350m de notre hôtel Hélène Oasis, petit hôtel de charme central tenu par une française, sympa !

Départ pour Samarcande avec des arrêts visites d’un atelier de céramiste, d’un vestige de caravansérail et d’une magnifique citerne (Sardoba) Qunghirot : arrêt exceptionnel dans ce petit village ouzbek nous nous allons rester une nuit, en immersion avec ses habitants… dont une soirée Ramadan familiale de 60 personnes, (dîner mémorable !) hommes et femmes séparés ! Nous avons rencontré des gens accueillants, étonnés de nous rencontrer et faisant tout pour notre confort. Quel plaisir !

Samarcande :

une heure de route. L'incontournable de Samarcande, la place du Régistan, une formidable nécropole où sont enterrés des notables et où c’est à celui qui aura le plus beau et le plus riche mausolée, le plus proche de celui qui aurait « vu » le Prophète. Quelle harmonie !!, les proportions sont parfaites, équilibrées, (nous, à la même époque nous en étions encore au moyen âge…).

Gour Emir, le mausolée où est enterré le héros national, Tamerlan. Tout est bleu : magnifique travail de céramiques et de mosaïques. Splendides, grandioses !!!!

Au moins 100 photos après… Visite de l’observatoire de Ouloug Beg (psychopathe sanguinaires entre autres parait-il) et le sextant géant de ce petit fils de Tamerlan. Cet imposant instrument, très performant pour son temps, nous a bluffé !!!

Bel artisanat varié : tapis, vêtements, bijoux et mobilier. Nous avons remarqué que les ouzbeks avaient souvent des dents en or... et parfois toutes les dents. Un vrai livret bancaire sur pied !

Hôtel de charme Bibi Khanum, situation absolument géniale, au cœur de la cité et vue sur les coupoles bleues vernissées de la mosquée du même nom. Bar le soir ou petit déjeuner avec vue féérique. Repas au Platan et au Noviy Arbat. Bien. Visite de la cathédrale Orthodoxe avant de prendre le train « Sharq » pour Tachkent (3h environ). Moderne et confortable (modèle espagnol) avec télévision dans le wagon.

Puis vol à 18h pour Bichkek, (pas de visa pour les Français), la capitale du Kirghizistan, proche de la frontière de Kazakhstan n’est pas encore très touristique.

Population de nomades, avec un caractère mongol (petits, cheveux noir et yeux bridés). On n’y va pas pour l’architecture mais pour les paysages, les montagnes (90% du territoire) et les randonnées. On est là pour 4 jours…

Bishkek :

Très grand marché de Och, sympa et varié. On nous a fait goûter des boulettes de fromage hyper salées qu'on prend comme en Ouzbékistan en apéritif avec de la vodka ou de la bière.

La ville a gardé son caractère soviétique (le pays en est une fédération) : larges avenues et places gigantesques, monuments robustes et carrés… Bof ! Sauf l’Opéra (copie Russe de celui de Paris en plus petit) où nous avons assisté le dernier soir au Ballet du « Lac Des Cygnes » pour 14 € env. par personne, au deuxième rang quand même !!! Génial.

Beaucoup d’espaces verts dans cette ville. Notre hôtel était très bien situé, en plein centre-ville, proche de toutes les restaurants et les magasins. Nous avons trouvé les Kirghizes assez peu chaleureux. Les sourires n'arrivaient pas spontanément. Influence passée des Soviétiques peut-être, cependant il n’y avait aucun ressenti d’agressivité. Les femmes en majorité n’étaient pas voilées et semblaient libres dans leur tenue vestimentaire. Les gens fumaient et buvaient de l'alcool sans contrainte apparente. Pour nous cela a été une splendide expérience et un dépaysement fou !

En montagne, la région de Shamsi, notre guide, le propriétaire des chevaux était vraiment top pour indiquer les cols qui passaient ou qui ne passaient pas. On est monté à 3 700 m d’altitude dans des paysages fabuleux. Plus bas, il y avait aussi de vastes prairies à l’herbe grasse avec de nombreux troupeaux de bœufs et surtout de chevaux élevés pour la viande et le lait des juments (boisson fermentée et légèrement alcoolisée que les nomades kirghiz boivent quotidiennement) que nous avons testé. Pas bon…

VOTRE SÉJOUR À LA CARTE AU KIRGHIZISTAN 

kirghizistan L'Heure Vagabonde construit votre voyage au Kirghizistan.

Sophie Paumard, conseil en organisation de voyages sur-mesure hors des sentiers battus vous proposera, sur cette destination, un séjour à la carte en accord avec vos goûts et adapté à votre budget. 

Vous pourrez également ajouter des activités parmi nos séjours à thème pour mieux découvrir le Kirghizistan en immersion.

DÉCOUVRIR LA DESTINATION

Notre camp qui était fait de conteneurs en U pour les repas, les chambres de la famille et le lavabo avait un plus : le sauna russe, qui remplace la douche, on l'a fait et pas regretté car moyennant 2€ cela a été une véritable détente après notre journée à cheval.

Dormir dans une yourte a été une expérience, c’est spacieux mais pas isolée du tout malgré les tapis au sol et le toit et les côtés recouverts de toiles en feutre, c'est le bonheur un instant mais il y faisait très froid : il faut rappeler qu’on était à 2500 m.

On a dormi avec une tonne de couvertures sur nous ! Compensation : les paysages sont fabuleux et vierges, ils donnent le vertige.

La nourriture n’était pas très raffinée et peu variée, mais tout était bien cuisiné et jamais trop épicé. Beaucoup de féculents. On buvait surtout du thé, le café était du Nescafé essentiellement. La bière seulement à Bichkek avec dans les restaurants du vin rouge et blanc, mais chers.

Retour Bichkek / Paris via Istanbul. Les ouzbeks et les Kirghiz ne sont pas nombreux à parler en anglais (ils parlent presque tous russe par contre) mais on s’est débrouillé dans nos soirées libres, comme partout, avec les mains, le sourire et de la bonne volonté ! "

Anne.A. Suresnes

separateur

L'Heure Vagabonde vous accompagne dans la personnalisation de votre voyage. Pour connaître nos meilleures adresses, choisir votre séjour à thème, découvrir un pays en immersion à la rencontre des populations locales ; pour construire ensemble le voyage dont vous rêvez, contactez-moi.

CONTACT

tanzanie.jpg

DÉCOUVREZ L'HEURE VAGABONDE

Vous rêvez de partir à l'aventure mais vous ne savez-pas comment organiser efficacement votre voyage sans perdre de temps. L'Heure Vagabonde vous fait des propositions d'itinéraires, d'hébergement et vous donne des idées de visites ou d'excursions…

En savoir plus

Ce site utilise des cookies pour son fonctionnement et à des fins statistiques. Pour en savoir plus et les paramétrer, cliquez ici :

Informations sur les cookies

L'Heure Vagabonde vous accompagne dans la personnalisation de votre voyage. Pour connaître nos meilleures adresses, choisir votre séjour à thème, découvrir un pays en immersion à la rencontre des populations locales ; pour construire ensemble le voyage dont vous rêvez, contactez-moi.

CONTACT