Heure Vagabonde - Conseil et organisation de voyages

Slideshow Image 1
Slideshow Image 2
Slideshow Image 3
Slideshow Image 4
Slideshow Image 5
Slideshow Image 6
Slideshow Image 7
Slideshow Image 8

Maroc - Voyage à la carte

Maroc : entre mer, désert et montagnes, du nord au sud

Le nord, de Tanger, au Rif, en passant par Chefchaouen, offre de belles randonnées et un bel aperçu de l’hospitalité légendaire marocaine. Le sud, de Marrakech en passant par la côte atlantique jusqu’aux portes du désert enrichit votre voyage de toutes les composantes de l’artisanat local et des traditions ancestrales.

La meilleure période pour s’y rendre :

Les régions littorales bénéficiant d'un climat tempéré contrastent avec le climat désertique du Sud et de l'Est du pays. Vu depuis l'extérieur comme un pays chaud, le climat marocain comporte pourtant beaucoup de nuances. Climat méditerranéen au nord, océanique à l'ouest, continental à l'intérieur des terres et saharien au sud.

À Essaouira :

Lorsque la canicule sévit dans tout le Royaume, Essaouira surnommée « la ville du vent » reste le seul petit coin de fraîcheur.
Essaouira a l’avantage de bénéficier d’un climat tempéré. Le temps y est particulièrement doux en toute saison. La température oscille entre 18°C et 23°C. Le vent se lève parfois en force 4, à partir du mois de mai jusqu’à la mi-septembre.
Pour le reste de la région, le climat est méditerranéen semi-aride sur le littoral et aride dans les terres.

Pour les tarifs, les basses et hautes saisons sont calquées sur les vacances scolaires en France.
Juin est la basse saison jusqu’aux alentours du 20, à l’annonce du festival des Gnaoua.
En juillet et Août, la ville est très prisée par des touristes locaux et spécialement par les Marrakchi qui fuient la chaleur étouffante de la ville rouge. Nous retrouvons le calme à cette période dans la campagne.
Avril, mai, septembre, octobre et novembre sont des périodes très agréables.
Très peu chargée en février et en mars, la cité accueille plus de visiteurs au moment des fêtes de Noël et du jour de l’an.

À Marrakech :

Les écarts de température peuvent être très importants à Marrakech.
L’automne et le printemps sont des saisons idéales pour découvrir la ville. Au printemps, la chaleur n’y est pas encore trop étouffante (le thermomètre peut afficher 45 °C en août!) et la nature environnante présente son aspect le plus fastueux (notamment la vallée de l’Ourika et la région des cascades d’Ouzoud).

En automne, les jours sont plus courts, mais le soleil, encore chaud, offre un spectacle éblouissant lorsqu’il darde ses rayons sur les cimes enneigées qui entourent Marrakech.

En hiver, la cité semble prisonnière des neiges du Haut Atlas, mais il est rare que les cols du Tizi n’Test et du Tizin’Tichka soient fermés. La température, elle, stagne autour de 18 °C, mais cette période reste très agréable. Marrakech est à éviter en été. Le choix le plus astucieux, pour profiter pleinement des richesses de la région de Marrakech, consiste sans doute à combiner votre voyage avec les dates des principales fêtes ou moussem. Pour des raisons économiques et de tranquillité, il peut être avantageux de voyager à partir de la mi-septembre jusqu’à la mi-juin. La notion de haute saison peut varier d’un établissement à un autre.

Les documents :

Pour les ressortissants français, le passeport  est indispensable sur les vols réguliers et valable 6 mois après la date de retour du voyage. Pas de visa. Pour les autres ressortissants, consulter les autorités marocaines. Une photocopie du passeport est très utile en cas de perte ou de vol. Aucun vaccin n'est obligatoire

La monnaie locale : La monnaie locale est le dirham marocain. Il ne peut être changé que dans le pays. Les euros en espèces peuvent être changés partout, à l’aéroport, dans les banques, à l’hôtel.
1 EUR = 10 DH environ

Décalage horaire : Moins 2 heures en été ; moins 1 heure en hiver par rapport à la France

Langue parlée : L’arabe dialectal qui est différent de l’arabe classique. 40% des Marocains parlent des dialectes berbères différents. Le français est la deuxième langue administrative. Dans le nord du pays, on parle également espagnol.

Calendrier des fêtes et festivals :

11 janvier : Manifestation de l'indépendance du Maroc

Mai : Le festival des musiques sacrées se déroule chaque année à Fès pendant une semaine.
Fès, ville impériale, la plus ancienne capitale des royaumes marocains, empreinte de spiritualité et chargée d'histoire offre un écrin prestigieux aux amateurs de musiques sacrées. Le coeur de la médina voit alors éclore une multitude d'expositions, de conférences mais surtout de concerts au carrefour des musiques des grandes religions monothéistes.

Du 12 au 18 Mai :
Fête des roses dans la vallée du Dadès. C’est le moment d’assister à la récolte de la très précieuse "Rosa damascena" qui éloigne les djinns et les maléfices. Dès l'aube, ce sont les femmes en gandoura qui cueillent les fleurs parfumées. Les habitants des villages voisins descendent des montagnes en arborant leurs plus beaux atours. Dans les rues de la ville, résonne le son des flûtes et des tambours. Les chars décorés de motifs naïfs défilent acclamés par les youyous des spectatrices qui bombardent de pétales de roses la jeune fille élue reine d'un jour.
23 mai : Fête nationale

Entre le 10 et  20 Juin
: Festival national des arts populaires à Marrakech. C'est la plus ancienne manifestation du Maroc qui connaît depuis le début des années 60 un grand succès populaire. Dans les ruines du Palais El Badi, revit l'atmosphère envoûtante et mystérieuse des mille et une nuits grâce à de nombreux spectacles présentant la diversité et l'authenticité du peuple marocain. 25 troupes nationales se produisent auxquelles viennent se joindre des troupes étrangères (Espagne, Turquie, Arabie Saoudite, Italie...) La fin de chaque spectacle s'illumine par un éblouissant et inoubliable feu d'artifice.

À partir de la mi-Juin :
Festival Gnaoua d’Essaouira : Depuis sa création en 1998, ce festival s’est imposé en tant que célébration culturelle de la plus haute importance. Les maîtres gnaoua invitent les musiciens de pop, jazz, rock, et autres, à participer, créant un extraordinaire répertoire de fusions musicales, pendant 4 jours. 

30 juillet :
Fête du trône. C'est la plus importante fête civile au Maroc. Le roi Hassan II organisait un événement fastueux (fantasia, défilés des enfants des écoles...).  Depuis Mohamed VI, la fête est plus simplement mais néanmoins joyeusement célébrée : feux d'artifice, chants, danses, parades.

14 août :
Commémoration de Oued Eddahab

20 août :
Anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple. Il rappelle la déportation du sultan Mohammed V, après sa destitution par les autorités françaises en 1953. Cet événement avait provoqué un sursaut de nationalisme dans la population outrée par ce geste de la puissance occupante.

21 août :
Fête de la jeunesse et anniversaire de Mohamed VI

Entre le 21 Septembre et le 11 Octobre :
Moussem d'Imilchil ou le rendez-vous des fiancés. Dans le Haut-Atlas, le vaste plateau d'Imilchil connaît une effervescence inhabituelle pour le plus grand moussem de l'année qui a une triple vocation : religieuse, par les actions de grâce des pèlerins, économique par l’organisation d’une grande foire agricole et matrimoniale puisque exceptionnellement, les jeunes filles musulmanes peuvent rencontrer à visage découvert, des jeunes hommes célibataires et échanger des promesses de mariage librement consenties.

6 novembre :
Anniversaire de la Marche Verte au Sahara occidental

18 novembre :
Fête de l'indépendance de 1956<

Calendrier musulman·(suit le cycle lunaire)
Le Chabana : 8ème mois de l'année islamique, veille du Ramadan
Le Ramadan : 9ème mois de l'année lunaire
Aïd el Seghir : fin du Ramadan
Aïd el Kébir : fête du mouton sacrifice d'Abraham
Ras el Am : nouvel an islamique
Achoura : anniversaire de la traversée de Moïse sur la mer Rouge
Le Mouloud : anniversaire de la naissance du prophète Mahomet
AddThis Social Bookmark Button
Vous êtes ici Maroc