Heure Vagabonde - Conseil et organisation de voyages

Slideshow Image 1
Slideshow Image 2
Slideshow Image 3
Slideshow Image 4
Slideshow Image 5
Slideshow Image 6
Slideshow Image 7
Slideshow Image 8

Le blog d'Heure Vagabonde

Le 16ème festival de « la soie et les épices » vient de s’achever
à Boukhara

Boukhara, magnifique ville d’Ouzbékistan demeure l'exemple le plus complet d'une ville médiévale d'Asie Centrale, classée au patrimoine mondial de l'UNESCO.
Située au carrefour de le Route de la Soie, elle vient de vivre l’effervescence de son festival : “ La soie et les épices “, qui s’est déroulé cette année du 26 au 28 mai 2017.

ville-de-bukhara-ouzbekistan sejour-en-ouzbekistan-sur-mesure

Pendant 3 jours pleins, Boukhara a laissé place à une grande foire artisanale exhibant les progrès de l'artisanat local, les riches traditions, le folklore coloré dans une atmosphère très épicée mais sous le ciel paisible de l'Ouzbékistan. C’était l’occasion de réunir des artisans de toute l'Asie centrale qui ont offert des master-classes et exposé leurs œuvres d'art, lors d’une grande exposition-vente de produits de soie (tapis, suzanis brodés au fil d’or, foulards), d’épices et préparations médicinales à base de plantes. Les maîtres bukhariotes étaient à l’honneur avec leur métier spécifique de la miniature, de la bijouterie, de la broderie d’or, de la ciselure, de la tapisserie et de la céramique de Guijduvan.

voyage-au-festival-de-boukhara-ouzbekistan sejour-artisanal-ouzbekistan

Le festival a débuté par un spectacle théâtralisé des caravanes, « Caravane des miracles », lors duquel des caravanes anciennes se dirigeaient du château d’Ark vers l’ensemble Labi Hauz. Chaque ruelle envahie par l’odeur des épices orientales et des nombreuses variétés de thé.

voyage-sur-mesure-ouzbelistan

Boukhara n'est pas devenu un l’hôte de ce festival par hasard. Depuis plus de 2000 ans, cette ville a été l'une des étapes principales pour les caravanes de la Route de la Soie. De par sa position stratégique l’ancienne Boukhara a contribué au renforcement des rapports économiques entre Orient et Occident.

AddThis Social Bookmark Button
 

La région de Kindia en Guinée, magnifique et paradoxale

De par sa situation géographique, Kindia est à la fois un centre commercial et un carrefour d’échange entre la capitale Conakry et les régions plus éloignées comme Télimélé ou la région de la Haute Guinée, attirant ainsi de nombreux visiteurs, particulièrement sur son marché... Ce coin magnifique de verdure offre des sites naturels exceptionnels, pourtant ignorés des touristes dans un pays peu fréquenté comme la Guinée.

sources-de-kilissi-kindia-voyage-en-guinee

Celle que l’on surnomme la capitale guinéenne des agrumes offre l’image d’une cité verte et vivante. Sa population avoisine les 403.120 habitants, dont 80% vivent de l'agriculture, installés sur une superficie de 8850 km². La nature a en effet doté la région de Kindia d’importantes potentialités agricoles. Celle-ci regorge de plantations d’ananas, de bananes, de maïs, d’igname, tomates, aubergines, manioc, sorgho… Ce n’est pas pour rien qu’elle est considérée comme "le jardin de la Guinée" qui rassemble de nombreux maraîchers qui viennent vendre sur le marché leur large éventail de produits.

Même si Kindia n’est située qu’à 135 km à l’Est de Conakry, nous la rejoignons en 4 ou 5 heures en taxi brousse après des embouteillages monstres à la sortie de la capitale et l’état de dégradation avancée de la route nationale. Comprimés à l’intérieur des véhicules, on transpire, on avale la fine poussière de latérite et on se fait balloter par la fréquence des nids de poules et des crevasses partout, qui obligent parfois les conducteurs à rouler sur la voie inverse au risque de percuter d’autres voitures. On est sidéré de voir les visages burinés et impassibles des personnes âgées silencieuses, qui elles aussi sont passagères et logées à la même enseigne que les autres, car cette route est une épreuve ou plutôt une sacré expérience ! Et lorsque nous nous extirpons de l’habitacle, les articulations sont douloureuses et la fatigue bien présente.

Dès notre arrivée, nous percevons la bourgade de province, assez aérée et, surtout ce qui frappe, c’est la verdure qui tranche avec la roche rouge. C’est beau, c’est coloré mais tous les bâtiments et notamment les infrastructures administratives ont l’air très vétustes. D’abord cette grande place de l’indépendance qui nous accueille, semble à l’abandon. Quand on se dirige ensuite vers le centre de la ville, nous sentons son cœur battre, là où le marché bat son plein quotidiennement. Coloré et plein de vie, Il y règne une ambiance incroyable et un désordre total dans le brouhaha et sous un soleil voilé, mais de plomb. De nombreuses motos taxis, moyen de transport le plus adéquat à Kindia, se faufilent entre les étals et les piétons qui vaquent à leurs occupations. On croise des regards souriants, les commerçants sont chaleureux et aussi curieux. Entre les grandes corbeilles de fruits et de légumes acheminées sur la tête des grandes et belles femmes qui rivalisent d’élégance avec leurs pagnes plus chatoyants les uns que les autres, nous ne savons plus où donner de la tête.

sejour-decouverte-marche-guinee sejour-a-kindia-guinee-verte

Dans ce marché, nous trouvons tout. Les fagots de bois descendus du Mont Gangan, les poissons séchés qui proviennent de l'autre bout de la Guinée maritime, le sirop de Kantgny, le riz de Wonkifong cultivé dans la mangrove, le sel de Coyah, le gombo de Kaali, la banane et l’avocat de Samaya, l’ananas et la mangue de Komoya, le petit piment, les huiles, l’agile, le karité, les tissus, le wax, le bazin, l’indigo, les perles… Les couleurs, les odeurs les saveurs, tout est fort !

AddThis Social Bookmark Button
 

Retour de Guinée : les îles de Loos

Les îles de Loos se situent à 3 km en pirogue depuis le phare de Boulbinet à Conakry; autant dire que les îles font partie du paysage de la capitale guinéenne. L’archipel comprend trois îles principales : Tamara (Fotoba), Kassa et Roume, tandis que Corail, Blanche et Cabris sont de plus petites îles situées au sud.

les-iles-de-loos-voyage-guinee

A l’origine, les Îles de Loos étaient habitées par les mandingues, venus de Toumanéah en Haute Guinée, avant l’arrivée des portugais. L’archipel était placé à l’époque sous l’autorité d’un roi qui avait la gestion de Kaporo et gouverné par un chef du nom de Kamodou Soumah qui vivait à Fotoba. Quelques années plus tard, les îles étaient fréquentées par les navigateurs européens. Elles servaient de dépôt d’esclaves aux Américains et aux Portugais qui faisaient dans les Rivières du Sud un fructueux commerce de bois d’ébène.

enfants-des-iles-guinee beaute-des-iles sommeil-guinee-voyage

art-culinaire-guinee plage-ile-de-room-guinee

Sur ces îles, dépendantes de la colonie Anglaise basée en Sierra Léone, les Anglais créèrent des écoles et des temples protestants ce qui finit par inquiéter les catholiques Français de Conakry. C’est par la convention du 8 avril 1904, que la Grande-Bretagne céda les six îles de Los à la Guinée. Le terme « de Los » vient du portugais idolos, les idoles, que les insulaires sortaient et exposaient lors de certains travaux agricoles pour s’attirer les bienfaits des divinités. Les croyances Animistes et la Sorcellerie sont toujours présentes sur ces îles. L’anglais ayant disparu dans les premières décennies du XXè siècle, le Sousou est devenu la langue dominante avec le Français. Jusqu’aux années 1970, la religion dominante des insulaires était le christianisme. Mais aujourd’hui le seul groupe de chrétien, sont les chrétiens Anglicans du village de Fotoba, sur l’île de Tamara. Tout les autres insulaires sont des musulmans.

Suite : découverte de Kindia-Guinée

AddThis Social Bookmark Button
 

Notre prochaine destination : La Guinée

Une destination que nous avons choisie pour ses caractéristiques physiques très originales. Reliefs, climats, sols en font une harmonieuse synthèse de tout l’Ouest africain.

nouvelle-destination-guinee

Ce pays côtier situé dans la partie occidentale du continent africain, à mi-chemin entre l’Équateur et le Tropique du Cancer est composé de quatre régions naturelles assez bien distinctes et homogènes du point de vue géo écologique. Différentes par le climat et aussi par les populations qui y habitent.... Autant de cultures et de paysages variés (Plaines et plateaux, vallées et montagnes, rivières et forêts) à découvrir !

voyage-en-guinee sejour-artisanal-guinee
Photos : VoyageGuinée

La Guinée reste encore inconnue pour une majorité ! Pour des raisons historiques, elle n'a pas cherché à vendre sa destination très tôt et c’est une chance pour mieux conserver son patrimoine et protéger son environnement, gage certain d'un tourisme authentique.

AddThis Social Bookmark Button
 

Récit de nos voyageurs
en Ouzbékistan et au Kirghizistan

Mr et Mme A, ont finalement choisi l'Asie Centrale comme nouvelle destination pour leur deuxième voyage avec l'Heure Vagabonde. Nous venons de recueillir leur récit de voyage. Voici une belle expérience qu'ils nous livrent avec humour !

sejour-khiva-ouzbekistan marche-khiva-voyage-ouzbekistan hebregement-yourte Kirghizistan

" Cela faisait quelques mois que nous voulions aller en Ethiopie et c'était au programme, mais quand Sophie Paumard nous a longuement parlé de l’OUZBEKISTAN d’où elle revenait, nous avons été conquis…

chez-habitants-ouzbekistan sejour-equestre-montagnes-au-Kirghizistan

voyage-equestre-kirghizstan fete-voyae-ouzbekistan

Encore le genre de pays qui fait écarquiller les yeux quand tu l’annonces… Mon mari : - Euh, c'est où exactement ? - Ce n’est pas en guerre en ce moment ? La décision est prise assez tard avec, en plus, une extension vers le KIRGHIZISTAN tout à côté qui nous plaisait par sa spécificité touristique : randonnée équestre à travers d’immenses chaînes de montagnes. Logement en yourte. Super ! Nous avons juste eu le temps d'avoir des vols encore acceptables. Donc, pour ces 2 pays : circuit avec un guide et chauffeur.
Je détermine le circuit, le nombre de jours et Sophie et le réceptif se débrouillent pour broder autour en collant au budget. La Route de la Soie nous a toujours fait rêver et nous l'avons croisé à plusieurs reprises, en Italie et en Turquie. Vu le temps réduit, nous n’avons pas fait la partie montagneuse ou la mer d'Aral en Ouzbékistan.

Nous n’avons visité que les villes, c'est cette partie historique et architecturale qui nous intéressait. Le plus c’est que la vie n’est pas chère dans ces 2 pays. La nourriture Ouzbek a été une excellente surprise !

AddThis Social Bookmark Button
 
Vous êtes ici Le Blog